• Poème La Citrouille Amoureuse

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Histoires Halloween Le souhait de la Fée Sorcière

     Histoires Halloween Le souhait de la Fée Sorcière

    Une nuit d'épouvante | Le souhait de la Fée Sorcière

    r

     

    Le souhait de la Fée Sorcière



    Dans la province de Hamerland, comme chaque année, Milika la reine des fées, conviait à son repas annuel ses autres compagnes qui exerçaient elles aussi comme fées dans toute la région.
    Chaque année elle leur réservait une surprise : animation burlesque, festin rare, tours de magies etc. Qu’allait-elle leur réserver cette année ?
    Toutes étaient venues bien habillées et après avoir été accueillies dans le grand hall  du château elles furent dirigées vers la grande salle.

    Avant d’ouvrir le rideau Milika leur dit :
    « Vous souvenez vous de l’histoire de Cendrillon qui avait jusqu’à minuit pour vivre une soirée de rêve ? Et bien vous aurez le même temps qu’elle pour vous souvenir de ce repas !
    Mesdames….Entrez !

    vignette

    Elles entrèrent un peu surprises et que découvrirent elles. ?
    Une magnifique table en U était dressée et un homme était assis à une place sur deux, un pour chacune !!!

    « Placez vous selon votre ordre d’entrée, c’est le hasard qui va vous  donner le compagnon de ce soir ! Soyez sages…. cria t’elle en riant de bon cœur !
    Toutes obéirent avec curiosité à cette proposition très inattendue.

    Mary Line était placée à côté d’un beau jeune homme très élégant et courtois qui ne manqua pas de la charmer par ses attentions. Elle apprit ainsi qu’il était étudiant en Angleterre et que le contrat que lui avait proposé Milika allait lui permettre de passer une soirée bizarre tout en étant nourri et même rémunéré ce qui lui faciliterait ses études lui qui était d’un milieu modeste !

    vignette


    Le repas était succulent, un orchestre jouait des airs romantiques ou dansants et on vit nombre de couples fouler la piste de bal, Mary Line et Mikaël (c’était le nom de son cavalier) n’étant pas les derniers.

    Les heures défilaient et le charme était total entre eux ; Sachant qu’il faudrait bien que cette soirée cesse selon les vœux de la grande fée, Mary Line insista pour connaître l’adresse où elle pourrait revoir son prince charmant. Bien que le contrat lui impose de garder l’anonymat Mikaël lui indiqua sur un petit billet un lieu de rencontre et une date prochaine. Satisfaite de savoir qu’elle pourrait prolonger le rêve de cette soirée notre rusée fée discuta de tout et de rien, mais fut surprise de voir que son partenaire s’intéressait à la magie, à l’ésotérisme à l’irrationnel.

    Quand l’heure annoncée sonna, un autobus vint pour emmener tous les garçons de ce repas, la plupart des fées crièrent et supplièrent pour que la nuit puisse se prolonger mais Milika ne se laissa pas attendrir.
    Mary Line gardait bien caché dans le creux de son corsage le petit billet de son compagnon ce qui lui permit d’accepter la sentence de la chef !

    vignette

     

    Le jour convenu elle se dirigea vers le petit hameau et vers la croisée des chemins à l’orée du bois.
    Le cœur battant elle s’engagea dans le chemin mais là….quelle surprise !
    Au lieu de trouver Mikaël elle vit un lutin barbu assis sur un gros champignon !

    • «  Qui êtes vous ? j’avais rendez vous avec un jeune homme !
    • Mais vous êtes bien Mary Line ? Le jeune homme ne viendra pas ! c’est un imposteur ! il s’est bien moqué de vous ! c’est un voyou !
    • Taisez vous …ce n’est pas possible !! Nous avons beaucoup parlé et il sait que je suis très attaché à lui-même si nous avons eu peu de temps pour nous connaître vraiment ! Mais je suis une fée et je sens bien ce qui est vrai de ce qui est supercherie !
    • La preuve est là, je suis le lutin qu’il vous a envoyé pour vous repousser !
    • Taisez-vous, c’est trop douloureux !!sanglota-t-elle, je ne rencontrerai plus un tel homme ! que la vie est cruelle et je n’ai pas de pouvoir pour changer cela !

    Et devant ses yeux incrédules, Mary Line vit le lutin jeter une poudre dorée en l’air et comme dans un rêve le lutin se transforma en Mikaël !

        • «  Je t’ai bien eu ! Mais je voulais voir ta réaction, moi aussi je suis un magicien, tu ne t’en doutais pas !
        • Oh ! Petit Malin,  tu me le payeras je te le promets!

    vignette

    Mais elle se ravisa bien vite  tellement heureuse de ce revirement de situation et elle lui dit «  je te pardonne…mais la vengeance est un plat qui se mange froid, parole de magicienne !
    Elle courut dans les bras de son prince charmant pour s’y blottir et se laisser embrasser.
    Mikaël la serra très fort contre lui mais il lui expliqua la raison de son subterfuge ; il n’était pas étudiant mais magicien en Angleterre comme d’ailleurs tous les autres hommes du banquet ce qu’aucune fée n’avait découvert !
    Il tenait à lui en apporter la preuve avant qu’elle se décide à aimer un inconnu, lui donnant la vérité comme preuve de son amour.
    Dans la forêt tous les écureuils criaient de joie en sautant de branches en branches et les pigeons se mirent à recouler. Les rats couraient en tous sens entre les champignons, la nature leur faisait fête.

     

    vignette

    La magie de l’amour surgissait encore là où on ne l’attendait pas et se montrait encore bien plus grande que tous les pouvoirs secrets des sorciers ou des lutins !!
    Un regard, une voix, un silence complice, un cœur à l’écoute d’un autre et tout s’illumine comme par miracle, le mot juste qui provoque la plus intense émotion et comme par magie deux êtres lient leur destin avec passion.

     

    vignette

     

    Une nuit d'épouvante | Le souhait de la Fée Sorcière

     Topgif

     


    votre commentaire
  • Histoires Halloween Une nuit d'épouvante

     Histoires Halloween Une nuit d'épouvante

     

    Une nuit d'épouvante | Le souhait de la Fée Sorcière

    vignette

     

     

    Une nuit d'épouvante

    Les derniers jours de soleil embrasaient les collines du hameau et même
    si l'arrière saison était douce, les derniers touristes et résidents secondaires quittaient les maisons de campagnes.

    Lucy et Franck se préparaient donc à repartir dans leur pays ; ils avaient retapé dans le " style mas provençal " une vieille chaumière complètement isolée au milieu de bois de châtaigniers.
    On y accédait difficilement par un chemin à peine carrossable et leur isolement les faisait passer au mieux pour des originaux, au pire pour
    des " fadas ".

    vignette

    Peu de visiteurs étaient reçus dans ce lieu, bien que quelquefois on puisse
    y apercevoir, une camionnette bringuebalante s'y rendre.

    Dans le village de vagues rumeurs se répandaient sur les étranges mœurs de ces deux touristes : nudisme sauvage, secte, conspiration étrangère, cérémonies secrètes…l'imagination avait peu de limite !

    Plus intrigué que les autres, Lulu dit " la Fouine ", décida de vérifier par
    lui-même les agissements des hôtes de cette bâtisse en s'y rendant à la nuit tombée, son vieux fusil sur l'épaule.

    vignette

    Plus discret qu'un détective, il grimpait au sommet du bois en faisant bien attention à marcher en dehors du chemin caillouteux ! Des fois qu'il soit piégé !
    Faisant craquer quelques brindilles et bogues tombées des châtaigniers il se hissa jusqu'aux abords de la chaumière.La lune était pleine et éclairait très bien le pré autour.Il n'eut donc aucune peine à apercevoir les
    lumières de la maison…… d'autant plus que les volets n'étaient pas fermés, comme si les propriétaires ne redoutaient pas la curiosité

    d'autrui !

    Mais soudain il resta pétrifié par ce qu'il observait, ont-family: 'comic sans ms', sans-serif; color: #0a3801;">- Mais où allait vous chercher tout ça ! Nous allons repartir dans notre pays et nous emmenons des produits du terroir que nous allions mettre en conserve aujourd'hui ! C'est interdit de faire marcher le commerce local ?
    - Vos noms, prénoms, domicile demanda le Chef d'un ton qui ne se prêtait pas à discussion.
    - Nous sommes Lucy Fair, et Franck Einstein, citoyens d'origine américaine vivant en Argousie le reste de l'année. Je suis le petit neveu du grand Albert !
    - Quel Albert, je n'en connais pas !
    - Albert Einstein….le génie des mathématiques….vous connaissez !
    - Non….ne ne m'embrouillez pas.
    - Pas grave…tout est relatif sourit Franck.
    - Alors comme ça vous êtes des étrangers friands de volailles…A qui les avez-vous acheter ?
    - Au père Cécuté, au village voisin….ici personne n'a voulu nous en vendre !

    vignette

    Se rendant alors compte que tout cet imbroglio allait conduire à une grave erreur judiciaire, le Chef décida de plier bagages et de faire arrière toute.
    - Excusez Msieurs Dames mais c'est à cause de " La Fouine " qui nous a alerté la nuit derrière sur des agissements bizarres de Madame Lucy Fair autour de cette maison.
    - Quoi ? Quand je criais contre le Renard pour protéger mes pauvres poulets, vous m'espionniez ? Bravo Monsieur Fouine !
    - Non pas Fouine Mdame, je m'appelle Baudet Lucien, dit Lulu la Fouine parce que je sais beaucoup de chose que les autres ne savent pas !
    - Oui Mdame, il s'appelle Baudet mais en attendant nous on passe pour
    des ânes ou des bourricots ! Vous aurez eu droit au ridicule d'une équipe de " poulets " qui vous présente ses excuses les plus plates, en espérant que vous ne porterez pas cet incident devant les autorités diplomatiques
    de votre pays !

    - Non pas Chef …..mais mes poulets je peux continuer à les cuisiner ? Et j'avais aussi l'intention de faire une tarte de prunelles pour Halloween….mais ce sont les prunelles de la ferme…pas celles de chauves souris…Je peux ?
    - Faites donc….vous êtes chez vous et nous allons vous y laisser finir votre séjour en paix.

    vignette

    La gendarmerie se regroupa et repartit en ordre serré mais tête basse vers le village. Lulu quant à lui, telle une fouine avait déjà déguerpi depuis longtemps au travers des bosquets.

    Lucy et Franck, écroulés de rire, n'en revenaient toujours pas !
    - " He bien dis donc chéri, cette année Halloween…….ça a failli être l'épouvante ! "

    Moralité :

    Même un soir d'Halloween, il ne faut jamais prendre des vessies pour
    des lanternes ni même penser que le Diable est partout ! Il est le plus souvent caché dans la tête " des honnêtes gens " qui ont une peur bleue
    de tout ce qui est différent et surtout une frayeur de tout ce qui est étranger !

    Il faut rire de tout de peur d'avoir à en pleurer…..Que Diable !!!

     

    Une nuit d'épouvante | Le souhait de la Fée Sorcière 

     Topgif

     


    votre commentaire
  • Halloween Tags 1

    Halloween Tags 1

    Pages 1 | Pages 2 | Pages 3 | Pages 4

     

    Halloween tag Halloween tagHalloween tag Halloween tagHalloween tag Halloween tagHalloween tag Halloween tagHalloween tag Halloween tag

    Pages 1 | Pages 2 | Pages 3 | Pages 4

     

    Top


    votre commentaire